Message aux donateurs

Ils ont du potentiel.Aidons-les faire éclore leur talent !

Madame Monsieur

En 1992, l’IPEST (institut préparatoire aux études scienti-fiques et techniques) à été créé pour préparer l’élite des jeunes bacheliers scientifiques aux concours des grandes écoles tunisiennes et françaises.
Parmi les 120 élèves de la première promotion, figurait un jeune originaire de Kébili, qui n’avait obtenu qu’une petite mention assez bien au bac.
Partant loin de ses camarades issus des lycées pilotes, dont les moyennes au bac dépassaient largement la sienne, Mokhtar s’est complètement métamorphosé à l’IPEST, transcendant toutes les barrières liées à la condition sociale de ses parents et à un handicap physique (myopie), avec lequel il avait dû composer sans verres correcteurs ! – durant tout son cursus secondaire.

Deux ans après, il était le premier admissible de l’IPEST à l’X – la célèbre Ecole Polytechnique qu’il intégra une année plus tard en 5/2. Aujourd’hui, Mokhtar occupe le poste de DSI à la Banque Populaire d’Investissement en France, où il dirige une équipe de plus de 200 ingénieurs. Avec la massification de l’enseignement supérieur et une politique moins portée sur l’élite, des cas comme celui de Mokhtar sont devenus rares. L’accès aux filières universitaires d’excellence IPEST, médecine, etc.

Il est devenu de facto réservé à l’élite sociale qui peut offrir à ses enfants tous les moyens, au nombre desquels les cours particuliers si onéreux, pour satisfaire des critères d’orientation favorisant la seule performance au bac au détriment du potentiel. Et l’ascenseur social est de ce fait bel
et bien en panne. Créé en 2003, Esprit a pris la décision de lancer en 2009 Esprit prépa pour contribuer à pallier ces dysfonctionnements du système public. Avec pour objet de permettre à une plus large frange de bons bacheliers exclus du système public d’excellence et dont les familles n’ont pas les moyens de leur offrir des études de qualité en Europe, de bénéficier des meilleures conditions pour préparer les
concours tunisiens et français. Et ce à des coûts abordablespour les parents.
Les résultats obtenus aux concours des grandes écoles depuis 2011 sont venus confirmer la pertinence de cette vision.
Par ailleurs, et parce que l’excellence appartient à tous, Esprit-Prépa a mis en place en 2011 – en collaboration avec l’Association des amoureux des mathématiques – un dispositif de détection des « Mokhtar » auxquels le système national d’orientation universitaire n’a pas offert des perspec-
tives à la mesure de leur potentiel.

C’est ainsi que Sofien, Aymen et Omar – ont bénéficié parmi d’autres ! d’une bourse Esprit prépa couvrant la totalité de leurs frais d’études et d’internat. Le premier a intégré Sup’Aéro en 2013, le second l’Ecole Polytechnique (l’X) en 2014 et le troisième et l’Ecole Normale Supérieure de Cachan en 2015.
Des potentiels et des talents comme ceux-là sont légion en Tunisie. Et leur refuser la possibilité d’éclore constitue un immense gâchis pour ces jeunes autant que pour notre pays, qui a le plus grand besoin de leur potentiel pour se développer.

Mais, sauf à mettre en péril ses équilibres financiers et donc son existence, Esprit n’est pas en mesure de lesprendre tous en charge.
C’est pourquoi a été créé en 2015, avec l’assistance technique de Proparco (filiale de l’Agence
Française de Développement) nouvellement arrivée dans l’actionnariat d’Esprit, une fondation ayant pour mission d’offrir aux étudiants méritants issus de milieux modestes la possibilité d’une formation d’ingénieur obéissant aux standards internationaux de qualité, et qui leur ouvre les plus larges perspectives d’emploi, en Tunisie ou dans le monde.Le credo de la fondation Esprit est que le financement des études ne doit plus constituer une barrière pour les jeunes issus des couches sociales modestes.
Plus concrètement, la fondation va mettre en place des mécanismes souples de financement afin de permettre à des jeunes à fort potentiel de mener des études dans l’une des filières de notre école
« Esprit-Ingénieur » ou bien au sein « d’Esprit-Prépa ».
Un financement sans autre garantie que l’excellence de leur dossier et l’employabilité de la formation à laquelle ils auront ainsi accès. Pour ce faire, la fondation a besoin, en plus de la subvention qui lui sera octroyée par le groupe Esprit, de donations, de beaucoup de donations.

Vous êtes chef d’entreprise, cadre supérieur, ancien élève d’Esprit, parent d’élève ou simple citoyen. Si comme nous, vous adhérez à cette noble cause, si vous souhaitez renforcer la démocratisation de l’enseignement supérieur et aider des centaines de jeunes à fort potentiel issus de milieux défavorisés similaires à Mokhtar, Sofien, Aymen, et Omar à faire éclore leur talent, si vous pensez qu’il s’agit non seulement d’un enjeu de justice sociale et régionale mais aussi de développement national, alors n’hésitez pas à vous joindre à nous en contribuant au financement de la fondation Esprit.

Dans l’espoir de vous compter parmi les donateurs de la fondation Esprit, nous vous prions d’agréer, Madame (Monsieur), l’assurance de notre parfaite considération.


Prof.Tahar Ben LAKHDHAR Président Prof.Mohamed Naceur AMMAR Secrétaire Général